Commune de Carbet - Martinique

Recherchez un hébergement


Le Carbet
Le Carbet, est le lieu où débarqua Christophe Colomb le 15 Juin 1502.C'est une jolie petite commune de pêcheurs avec ses cases traditionnelles dont la longue plage de sable cendré "des raisiniers" a fortement influencé Paul Gauguin lors de son séjour en Martinique en 1887.

Le Carbet a été un lieu d'implantation précolombienne.
Le premier se trouverait sur le versant qui s'élève de la rive droite de la rivière du Carbet vers la Croix. Un deuxième gisement existerait sous l'emplacement de l'hôtel Marouba Club. Mais après enquête, ce ne serait qu'un "campement" et on y a retrouvé que des objets de la deuxième période Arawaks.

Le nom de la commune évoque donc la grande case centrale ou carbet des villages caraïbes. C'est sur la grande plage du Carbet que le 15 juin 1502, lors de son quatrième voyage, Christophe Colomb débarque à la Martinique.

Le quartier du Carbet sera créé dans la première moitié du XVIIème siècle et sera appelé quartier Monsieur en souvenir du passage de Monsieur Du Parquet, premier gouverneur de l'île, qui s'y était installé après avoir quitté Fort de France, trop malsain à l'époque.

Si les colons furent amenés à se révolter contre le roi dans les premiers temps de la colonisation, ils eurent aussi à se défendre contre l'un des grands ennemis de la France pour la possession de l'île, les Anglais.

En 1667, des débarquements anglais furent tentés dans la région de Saint-Pierre. Le 2 juillet de cette même année, de Loubières avec un corps de 300 hommes prit position sur une éminence située entre la Rade et le Carbet. Une effroyable bataille, qui dura plusieurs heures, s'ensuivit. La falaise de l'anse Turin, criblée de trous faits par les boulets de canons, témoignent, aujourd'hui encore, de la violence des combats.

Le quartier du Carbet sera érigé en commune vers 1839 et en 1867, la commune est autorisée à acquérir pour le prix de quinze mille francs, un immeuble et ses dépendances, pour y installer la mairie.

La commune connaît alors un développement économique autour de la canne à sucre. L'Habitation de l'anse Latouche fondée avant 1643, probablement la plus ancienne de la Martinique, témoigne de la richesse de la commune. Aujourd'hui, on peut visite ce site, tout à fait remarquable, où J-Ph; Thoze, auteur par ailleurs du fabuleux Jardin de Balata, a réalisé un magnifique jardin dans les ruines de cette ancienne habitation.

A visiter dans cette commune :
la distillerie Neisson
le Musée Gauguin
la Galerie d'Histoire et de la Mer
le jardin de Papillons
le Jardin de l'Habitation de l'Anse Latouche, réalisé par J.Ph. Thoze auteur du fabuleux Jardin de Balata, qui vous propose une admirable ballade à la découverte de la flore des Antilles
Le Parc AquatiqueAQUALAND, qui vous propose une multitudes d'activités.